FavoriteLoadingAjouter aux favoris

Article repris du Figaro du 24 Mars 2015

Par Chantal Delsol- Extraits.

 

“La montée en puissance du FN ne tient ni à son programme ni au talent de ses dirigeants. Mais au sens commun qu’il déploie alors que les citoyens sont tenus d’évoluer dans un univers fictif. C’est un parti qui ose dire que le roi est nu. Il dit pesamment, vulgairement, et souvent avec excès. Pourtant, en France, la parole est si bâillonnée que beaucoup ne regardent plus les formes. Depuis si longtemps nous vivons au royaume enchanté où l’on camoufle les chiffres et où l’on tait ce qui fâche ;

 

Dans la France d’aujourd’hui, le fossé entre l’élite et le peuple concerne la question  de la réalité.

Le peuple reproche à l’élite d’avoir si longtemps interdit de nommer la dangerosité d’un certain islam, d’avoir imposé qu’on ferme les yeux sur les zones de non-droit ou d’avoir par exemple programmé de vider les prison au moment même où se tramait l’attentat meurtrier du 7 janvier.Une élite aussi égarée mérite une insurrection-voilà le sentiment partagé désormais par le quart des électeurs. Ceux qui gouvernent et ceux qui pensent ne l’ont pas du tout compris : persuadés d’avoir toujours raison, ils réduisent les oppositions à des malaises économiques ou sociaux- on vote contre eux- non parce qu’on pense différemment (c’est impossible) mais parce qu’on est chômeur ou mal logé (ce qui signe la persistance des schémas marxistes dans nos pensées). On dit que le FN n’est qu’un baromètre ce qui est une  manière nouvelle d’injurier ses électeurs. Les autres ont des convictions.Lui, n’a que des humeurs et ramasse les gens qui votent selon l’humeur ! Pourtant, il a bien des opinions politiques et pas seulement des humeurs ou des pensées criminelles, dans ce parti qu’on nous sommes de déteste de manière comminatoire. Histoire bien cynique.

 

Voilà, un parti d’extrême droite qu’on prétend au départ  post nazi, mais qu’on choisit au lieu d’interdire, d’utiliser comme arme de parti politique.On le laisse exister mais on l’injurie sans cesse et on prévient que traiter avec lui serait perdre son âme. L’attrape-nigaud ne fonctionne que parce que la droite craint par-dessus tout le jugement de la gauche nantie du monopole moral. Il est impressionnant de constater que les partis institutionnels de gauche comme de droite n’ont pratiquement pas d’autre programme que celui d’empêcher le FN de prendre le pouvoir. Beaucoup d’électeurs de droite se rendent compte que le magistère moral qui leur interdit avec horreur de toucher au soit disant fascisme, devenu à présent populisme, n’était qu’une posture, c’est-à-dire une imposture. A cet égard, il y a très certainement un élément La volonté ironique de « leurs faire les pieds » apparait partout- signe d’un fossé grandissant entre le peuple et son élite, une impression d’être méprisé et mené en bateau de provocation dans le vote FN.

Il n’existerait qu’un seul moyen (les partis n’en parlent pas) de se débarrasser du FN : disposer d’un réel parti de droite.Si la droite avait fait en sorte de défendre ses propres convictions (ce qui semble aller de soi mais reste la chose la plus improbable du monde), elle aurait réduit les électeurs du FN à la portion congrue. Mais c’est le contraire qui s’est produit.

Les partis de droite, ont répété décennies après décennies le discours de la gauche, et finalement, bien des électeurs de droite , écœurée par ce qu’ils considèrent comme une trahison, se sont réfugiés au FN. Enfin ce parti a bien changé depuis les pantalonnades saumâtres du vieux chef. Autrefois multicolores et réuni seulement par l’esprit de  protestation, il se dote aujourd’hui d’un projet de gouvernement. C’est le programme bien français, centralisateur, anti libéral et planificateur d’un patriote au béret. Le programme  d’un parti bonapartiste aux idées simples et bien étatistes, cette sorte de potion magique dont le France a le secret… »

 

 

Auteur: idlibertes

Profession de foi de IdL: *Je suis libéral, c'est à dire partisan de la liberté individuelle comme valeur fondamentale. *Je ne crois pas que libéralisme soit une une théorie économique mais plutôt une théorie de comment appliquer le Droit au capitalisme pour que ce dernier fonctionne à la satisfaction générale. *Le libéralisme est une théorie philosophique appliquée au Droit, et pas à l'Economie qui vient très loin derrière dans les préoccupations de Constant, Tocqueville , Bastiat, Raymond Aron, Jean-François Revel et bien d'autres; *Le but suprême pour les libéraux que nous incarnons étant que le Droit empêche les gros de faire du mal aux petits,les petits de massacrer les gros mais surtout, l'Etat d'enquiquiner tout le monde.

Partager sur

20 Commentaires

  1. Moi je pense que le Fn progresse surtout parce qu’il est le seul à occuper le terrain de la légitimité de la souveraineté. Je pense que c’est là le grand clivage politique et la ligne de front du FN. Le pouvoir est illégitime, il ne tire pas sa légitimité de la libre formation de partis mais de rentes octroyées par la loi qui empêchent toute nouvelle formation de se financer et de s’exprimer. Le FN est perçu comme un refuge contre ce système. L’autre levier est la peur de l’islam qui a le vent en poupe depuis la crise de 2009.

    Répondre
    • La peur de l’islam depuis 2009 ? Je dirais plutôt 2001… Par ailleurs les pays musulmans et l’islamisme occupent constamment l’actualité avec des événements à glacer le sang…
      Ne pas oublier que le FN est en concurrence avec les autres partis. Sa montée est relative: Est-ce lui qui séduit ou les autres qui repoussent ?
      On accuse beaucoup son incompétence, mais celle de ses opposants, surtout le PS est abyssale…

  2. Un type qui ne fait pas partie du top 5% (en revenus, pas en neurones) et qui vote à droite ou FN est au mieux un jaloux, au pire un décervelé. Il regardera le top 5% s’enrichir et verra son patrimoine et ses revenus fondre. Comme la poule regarde un couteau.
    Les mesures dites de droite conduisent à la ruine de 95% de la population. que ces mesures soient mises en place par un gouvernement de droite décomplexé ou par un PS décomplexé aussi.
    La Grèce devrait ouvrir les yeux de pas mal de monde.
    Source d’inspiration quotidienne http://www.pauljorion.com/blog/ mais ne qualifiez pas ce monsieur de gauchiste, ce mot ne veut plus rien dire.

    Répondre
    • Seul un type qui fait partie du “bottom 5%” en neurones peut encore croire que les politiques socialistes améliorent le sort de 95% de la population. Et quelques neurones de plus suffisent à comprendre que même les 5% de pauvres y sont perdants.
      Il n’existe qu’un seul moyen d’être de gauche: S’interdire de penser. Se borner à ressentir de l’indignation au spectacle de la pauvreté, et prôner pour y remédier les mesures mêmes qui en sont la cause. Et recommencer encore et encore, jusqu’à l’implosion, puis chercher des coupables à qui faire payer ses propres erreurs.
      La raison démontre que le capitalisme pur réduit les inégalités et assure un progrès d’autant plus rapide qu’on est proche du bas de l’échelle des revenus. L’économie consiste à apporter satisfaction aux uns par les efforts des autres, et le capitalisme à maximiser le rapport de cette satisfaction à ces efforts.
      Qu’est-ce qu’une entreprise qui croît ? C’en est une qui produit plus de satisfaction (son CA) pour moins d’efforts (ses coûts).
      Qu’est-ce qu’un investissement rentable ? C’en est un qui permet de produire plus de valeur (satisfaction) pour moins d’effort (moins de travail ou du travail moins cher). Cette évidence ruine la superstition marxiste (ou pickettyste): Si la machine coûte trop d’efforts, elle n’est pas rentable et la fortune du capitaliste a baissé. Donc si elle est rentable, elle vaut moins que les efforts qu’elle abolit. Donc la valeur de travail a cru davantage que la fortune du capitaliste. Donc il a enrichi ses ouvriers davantage que lui-même, en proportion.
      La raison démontre donc que le capitalisme réduit les inégalités.
      A contrario, détruire le capitalisme les augmente.
      Détruire le capitalisme (communisme) ou l’entraver (socialisme) est donc heurter les intérêts des pauvres.
      La jalousie est un sentiment bas et pervers, il faut savoir lui résister, il faut rejeter le socialisme. Devant la fortune, une seule question se pose: Le riche a-t-il initié la contrainte contre autrui ? Sinon, sa richesse est juste et le spolier est une injustice qui ne peut pas servir aucun objectif vertueux.

    • S’il est interdit de qualifier Paul Jorion de gauchiste, alors je serai bien obligé de le qualifier d’imbécile. Et d’imposteur, aussi.

      Je me rappelle encore quand ce grand économiste + philosophe + quelques autres trucs autoproclamé avait fait un billet de blog pour dire, en substance, à ses nombreux fans énamourés : écoutez, moi, je ne sais absolument pas ce qu’il faudrait faire, alors écrivez-moi vos idées dans les commentaires. Voilà à quoi nous sommes réduits, en matière d’experts “anti-conformistes”.

      C’est d’ailleurs une tendance : on pourrait faire la liste des charlatans sortis de nulle part et encensés par un vain peuple, sous prétexte qu’ils seraient contre tout ce qui est pour.

      Tiens, un autre : Etienne Chouard. Le prof du secondaire Etienne Chouard. C’est très bien, d’être prof dans le secondaire. Il en faut. C’est un métier honnête (quand il est pratiqué honnêtement). Mais de là à se propulser “économiste”, “constitutionnaliste” et éclaireur du peuple en révolte…

      D’autre part, méfiez-vous des Belges. Je suis très sérieux. La Belgique a une nette tendance à produire des allumés du ciboulot. Jorion est belge.

  3. La critique est aisée, l”art est difficile.

    Répondre
  4. Très très bon article.

    merci

    Répondre
  5. Every country within the EU could be forced to accept a quota of refugees under highly controversial plans to be unveiled by Brussels this week.

    The plan, driven by Jean-Claude Juncker, head of the European Commission, is “practically seen as a declaration of war”, one senior EU official said.

    Tout se passe comme si Bruxelles cherchait la merde. Ils vont finir par l’avoir…

    http://www.telegraph.co.uk/news/uknews/immigration/11596320/Britain-will-be-forced-by-Brussels-to-accept-Mediterranean-migrants.html

    Elle est là, la vraie guerre civile : c’est celle que les gouvernants livrent à leurs peuples.

    Répondre
    • Entierement d’accord. Pour moi le succes du FN ne tient qu’à l’immigration vécue comme trop importante en raison des problèmes de sécurité et d’identité qu’elle engendre.

      Sarkozy a été élu en 2007 sur le thème de la sécurité et de l’immigration, très clairement, avec Sangatte comme symbole. Pour une fois le gouvernement abirdait le thème à bras le corps et agissait (assez mal d’ailleurs, puisqu’il n’agissait, comme toujours, pas sur la cause, mais sur les conséquences). Comme par hasard, Sarkozy a fait un super score, et comme par hasard, le FN déclinait énormément puisqu’on avait plus besoin de lui, Sarkozy assumant enfin, et de façon moralement acceptable, cette question.
      Quand Sarkozy a déçu en 2012, à mon avis, notament à cause de cette question, bizarrement le FN a battu des records. Sans compter les voix de gauche, qui de plus en plus se tournent vers un FN qui a su donner des gages de socialisme pour qu’ils franchissent le pas qu’ils n’osaient franchir jusqu’alors.

      On en est là : l’UMP et le PS se sont eux-mêmes enfermés dans un mécanisme de refus de parler de l’immigration, des problèmes qu’elle génère, et des solutions concrètes à y apporter, pour des raisons électorales. Maintenant tout retour en arrière ne fait que donner de la crédibilité au FN sur ce sujet et les partis UMP et PS sont donc condamnés à rester muets sur le sujet ou à avancer de façon dissumulée (question du voile, ou des roms par exemple).

  6. Je ne suis pas sur qu’un parti dit de droite capterait un electorat qui vote FN pour des raisons souvent inconciliables.
    Ceci n’excuse en rien la navrante pauvrete de l’argumentaire des partis dits republicains.
    D’accord sur la persistence du modele Deroulede, on sait comment il a termine, on peut imaginer Marine se suicidant sur la tombe de son chat devore par le chien de son pere?

    Répondre
    • Cela capterait ceux qui votent fn non pas par conviction mais pour bien faire les pieds aux autres par exemple .

    • Bonne observation que je partage seulement qu’en partie. Le programme actuel du FN est massivement incohérent et inapplicable sans jeter aux orties un très grand nombre de traités européens et dire les “renégocier” n’est pas plus sérieux dans la bouche des leaders FN que dans celle des socialistes. Et pourtant, le FN pâtit moins de l’abstention que les autres partis. Je crois que ça vient de facteurs principaux : Le peuple s’aperçoit de plus en plus de la prison idéologique qui enferme les autres partis et qui diabolise les idées non-socialistes (conservatisme & libéralisme en particulier). Dans ce cadre, l’UMP n’apparaît pas comme une alternative crédible. L’autre point concerne la très visible dérive des dépenses publiques et dépenses sociales qui ne semblent plus être contrôlables tant le léviathan étend son emprise alors que paradoxalement il semble de plus en plus inefficace. Face à ce constat, la violence au moins verbale du FN apparaît comme une garantie de reprise en main vigoureuse de l’appareil étatique. Ce qui devrait être inquiétant pour un libéral : Voir des gens autoritaires s’emparer de l’état dans la situation actuelle… Hélas le large soutien à la loi sur le renseignement, énième atteinte à la liberté en France démontre que les français sont tentés par cette reprise en main vigoureuse..
      cdlt

    • L’existence d’un vrai parti de droite contestant le magistère moral des idées dominantes chez l’élite médiatico-politique aurait aussi comme avantage d’ouvrir un espace aux idées libérales. Je rejoins Chantal Delsol absolument sur ce point.

    • Déroulède est mort de maladie. C’est le général Boulanger qui est allé se suicider sur la tombe de sa défunte maîtresse…

    • merci, semaphore, un bonnet d’ane pour moi

  7. Merci Madame Delsol d’exprimer avec clarté la situation politique actuelle et le désarroi du peuple. la démocratie est en crise car le divorce élites/peuple atteint beaucoup de pays. Poutine est certainement criticable mais lui, répond pleinement aux valeurs de son peuple qu’il encourage d’ailleurs à bien les vivre et les approfondir.

    Répondre
    • C’ est une femme et une intellectuelle incroyable

  8. Il y a effectivement chez l’homme de gauche de base une absolu certitude de la Vérité de ses superstitions. Superstition dis-je, car ce pauvre simplet n’a toujours pas compris qu’on lui ment par systéme depuis plus d’un siécle, lorsque les universitaires de gauche voulurent prouver leur idéologie, et que leurs conclusions firent apparaitre exactement le contraire.

    ils s’en tirérent en decretant que ce n’est pas le Socialiste qui est faux, mais la Vérité qui change avec l’époque. Etonnez vous aprés de la shoa ou du “marriage” homosexuel !

    Bien entendu l’ecole de la republique n’existe que pour faire du bourage de crâne, à coup de mensonge, détournement, manipulation, interprétation délirantes, anecdotes inventés, etc..
    Même à gauche (universitaire) on éclate de rire lorsqu’on reli les manuels d’il y a plusieurs décénies. N’avons nous pas entendu un Sociologue sommité certifiée sur l’immigration déclarer publiquement que tous ses chiffres étaient faux depuis des décénies, ” Pour la cause”, ajouta-t-il devant le grand silence géné de son publique socialo-communiste.

    Ces gens vivent dans un monde qui n’existe pas, et étant ultra conformiste et intellectuellement médiocre sont totalement incapable de même imaginer qu’on puisse être différent d’eux légitimement. Pour eux par exemple, un étranger est juste un francais qui ne parle pas la langue. ” On pensait qu’ils deviendraient Républicains, ils sont resté Musulmans” comme a dit voyné, abasourdie. Et oui, pourquoi des gens ne voudraient ils pas être comme eux, c’est totalement incompréhensible pour le peuple de gauche, et ils sont sincéres..

    il n’y a que lorsque la gauche les trahie, et elle finis toujours par trahir, que le trou au porte monnai conduit l’homme de gauche à avoir des ” objections” ( parce que, évidement, le but finale de cette immense mascarade historique est tout de même de voler son voisin). D’ou la monté du FN, et son programme, de gauche, mais pour les cocus de la gauche..

    Répondre
    • Excellent !

    • Un étranger est juste un Français qui ne parle pas la langue.

      Pas mal. Je note pour m’en resservir… C’est qui, votre sociologue ?

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *