FavoriteLoadingAjouter aux favoris 

« L’anti-américanisme est le socialisme des imbéciles »

De Gaulle                                                                   

Une fois de plus, nous allons devoir réfléchir tous ensemble tant je suis loin d’être certain de bien comprendre les conséquences de ce que je suis en train d’écrire.

Le Président Trump vient de dire qu’il allait sortir de Syrie les 20000 hommes de troupe Américains qui s’y trouvent. Il parle aussi de faire revenir au pays au moins la moitié du contingent américain d’Afghanistan, ce qui déclenche une grosse panique chez les chauds partisans du complexe militaro industriel aux USA qui vont tout faire pour l’en empêcher. Mais ceci est une autre affaire.

Ce qui explique peut-être cette décision est l’annonce par les Russes qu’ils auraient mis au point des missiles naviguant à mach 10 et donc complètement inarrétables, ce qui veut dire en termes simples que TOUS les porte-avions américains sont maintenant susceptibles d’être détruits par les Russes en quelques minutes, ce qui ferait mauvais effet.

Et les Chinois qui testent le même genre d’armement ne seraient pas loin derrière.

La réalité est donc toute simple ; dans la course aux armements, les Etats-Unis, empêtrés dans des guerres territoriales où ils n’avaient rien à faire et où ils auraient dépensé environ 15000 milliards de dollars sur les 15 dernières années (excusez du peu), ont laissé tomber la recherche sur les nouveaux armements et donc ne produisent plus les meilleures armes au monde, pour la première fois depuis 1941.

Ce qui fout en l’air toute la stratégie militaire des Etats-Unis qui a toujours été fondée sur une projection de force le plus loin possible des Etats-Unis par l’intermédiaire de ses flottes, toujours organisées autour d’un ou deux porte-avions entourés de bateaux qui les protègent et capables d’abattre tous les missiles qui se dirigeraient vers le porte-avion. Cette stratégie est obsolète, puisqu’aucun missile d’interception américain n’est capable d’arrêter les nouveaux engins Russes.

Conceptuellement, les Russes sont donc maintenant capables de lancer une attaque éclair de « première frappe » qui ne serait pas automatiquement nucléaire mais qui feraient disparaitre tous les points de représailles possibles, sauf les sous-marins, ce qui forcerait les Etats-Unis à faire monter le conflit aux extrêmes, comme le craignait René Girard dans son livre sur Clausewitz et serait un suicide collectif.

Devant ce qui est une nouvelle réalité, les autorités américaines ont le choix soit d’essayer d’établir des bases militaires sur le sol même des pays qu’elles veulent contrôler, ce qui est la recommandation des néo-conservateurs américains, soit de se replier le plus vite possible sur le territoire américain en abandonnant toute prétention à un empire, laissant le reste du monde se débrouiller tout seul et donc se défendre tout seul, ce qui semble bien être l’idée de monsieur Trump.

Et puisque la grande idée du Président US est de forcer les entreprises à produire aux Etats- Unis si elles veulent vendre aux Etats- Unis, plutôt que partout ailleurs, il ne voit pas très bien pourquoi il devrait protéger militairement les voies de communications qui permettent aux gens qui produisent ailleurs de vendre aux USA moins cher en bénéficiant de la protection de la flotte US dont ils ne payent pas les coûts.  D’une certaine façon, protéger les voies de communication, c’est protéger les concurrents des Etats-Unis sans leur faire payer le cout de cette protection. Une idée que monsieur Trump a toujours trouvé bizarre. Et on ne peut pas lui en vouloir….

Si le lecteur accepte cette réalité, qu’est que cela veut dire pour nous, Européens ou Français ?

Essayons de comprendre, ce qui ne va pas être chose aisée.

Commençons par la Méditerranée qui était devenue un lac américain, avec la VI Emme flotte, basée à Naples, d’où l’on contrôle l’Est, l’Ouest et le Sud de la mare nostrum (Un porte- avions, le Truman, 40 bateaux, 175 avions embarqués, 20000 hommes), des bases importantes en Turquie, une base anglaise à Chypre, des bases en Iraq et une en Syrie, en Territoire Kurde …)

La protection de la flotte américaine aujourd’hui ne vaut plus tripette, la base en Syrie a fermé, les troupes américaines quittent ce pays, ce qui est une défaite incroyable pour leurs alliés Saoudiens et une victoire tout aussi étonnante pour les Russes, les autorités locales en Turquie font toutes sortes de difficultés quand les USA utilisent leurs bases dans ce pays. Reste l’Iraq, qui est bien loin et pas bien sûr. Quant à Israël, voilà un pays qui a d’autres chats à fouetter et où les USA n’ont pas de présence militaire.

Pour être réaliste, le Moyen-Orient est donc passé de fait sous le contrôle des Russes, à partir de Tartous et de Vladivostok en raison de la révolution technologique dans les armements à laquelle la Russie vient de parvenir.

Inutile de dire que monsieur Erdogan a compris de quel côté sa tartine était beurrée et qu’une nouvelle alliance Turco-Russe pour contrôler l’Iran et l’Europe se dessine à l’horizon, ce qui serait un peu le mariage de la carpe et du lapin et ressemblerait fâcheusement au pacte Ribbentrop -Molotov de sinistre mémoire.

Il me semble que l’on peut dire aujourd’hui que l’idée de l’ex Président Sarkozy  que la France rejoigne  le commandement militaire de l’Otan pendant son mandat sans rien obtenir en échange est de la même qualité que sa décision de ne pas respecter le vote des français et de nous imposer la Constitution Européenne rédigée par cet autre grand désastreux monsieur Giscard sous le nom de traité de Lisbonne.

La bonne nouvelle est que les marines nationales Italiennes et Françaises vont sans doute pouvoir faire la police au large de la Lybie sans avoir à en demander la permission aux USA, et donc contrôler les flux migratoires, ce qui leur était interdit par les US depuis longtemps, mais va peut-être être autorisé, aux Italiens en tout cas.

Hélas, l’Espagne gérée par le Mélenchon local reste grande ouverte, quoique Vox soit en train de monter en force.

Mais imaginer le Président Français donner cet ordre à la marine française implique un changement dans la compréhension du monde de monsieur Macron, ce qui n’est pas gagné d’avance compte tenu de la remarquable capacité du personnage à ne rien comprendre au monde réel. On pourrait dire de monsieur Macron ce que Raymond Aron disait de Giscard : « Un homme brillant (?), qui ne sait pas que l’Histoire est tragique »

Venons-en au Nord de l’Europe, beaucoup plus important.

Ayant perdu la maitrise des mers qui était la leur jusqu’il y a peu, les USA ont immédiatement dénoncé le traitement de limitations des armes nucléaires qui les liaient à la Russie et il ne pouvait pas en être autrement, puisqu’il leur faut rétablir des sites de missiles nucléaires mobiles sur terre et non plus sur mer.

Mais les autorités allemandes en la personne du ministre des affaires étrangères ne l’entendent pas de cette oreille et ont fait savoir que c’était hors de question. Donc, non seulement les allemands ne veulent pas payer pour leur défense mais ils ne veulent pas que cette défense soit organisée à partir de leur territoire et on les comprend. Et en plus, le gaz qui permet à leur industrie de tourner vient de …Russie.

Quant aux Anglais, ils ont pris la décision de quitter ce bateau qui coulait il y a déjà deux ans et voilà qui ne va pas les inciter à revenir.

Bref, la nouvelle donne stratégique va couper l’Europe en deux, entre ceux qui vont se dire autant être protégée par les Russes (les Allemands) et ceux qui voudront continuer à être protégés par les USA du style du groupe de Visegrad

Et c’est peut-être à ce moment-là qu’il nous faut nous souvenir du mot de Lord Palmerston, le premier ministre Conservateur en Grande-Bretagne au XIX -ème siècle. : Les Nations n’ont ni amis permanents, ni alliés permanents. Elles n’ont que des intérêts permanents qu’il appartient au gouvernement de défendre »

Jusqu’à maintenant, je n’ai fait qu’un état des lieux.

A partir de maintenant je vais faire des hypothèses et donc je vais passer des faits a des conjectures, ce qui veut dire que j’ai de bonnes chances de me tromper.

Si mon analyse est la bonne, quel est l’intérêt des USA aujourd’hui ?

Avant tout, et dans la vieille tradition de la diplomatie Britannique empêcher une alliance Russo-Germanique qui dominerait sans difficultés l’Europe.

Comment empêcher ce qui semble inévitable à tout observateur de bon sens ?

La réponse est : en se rapprochant à toute allure du groupe de Visegrad, résurrection moderne de l’empire Austro -Hongrois dont on oublie trop souvent qu’il comprenait l’Italie du Nord pendant très longtemps, et lui offrir la protection militaire dont les allemands ne veulent plus.  C’est ce que monsieur Trump a annoncé lors de son voyage en Pologne dans le discours qu’il a prononcé à Varsovie.

Et pour casser le libre passage de l’Allemagne au travers du groupe de Visegrad, le plus simple serait de casser l’Euro, en se servant de l’Italie comme Cheval de Troie.

Pour faite bref, l’Euro était utile aux américains tant que les allemands acceptaient les missiles américains sur leur territoire. Comme ils refusent de payer les USA pour leur défense, qu’ils refusent que l’on mette les nouveaux missiles sur leur territoire et qu’ils continuent à acheter le gaz russe, on peut vraiment se dire qu’aux yeux des hommes qui décident aux USA, l’Allemagne est en train de devenir un danger car l’alliance de l’Allemagne avec la Russie serait une vraie catastrophe qui forcerait les USA à quitter l’Europe aussi vite qu’ils vont quitter le Moyen-Orient.

Comme l’a écrit Kissinger dans son grand ouvrage, parfaitement rasoir d’ailleurs sur la diplomatie ; » Pauvre Allemagne, trop petite pour le monde, et trop grande pour l’Europe ». Pour les USA, il est sans doute nécessaireaujourd’hui de rappeler à l’Allemagne qu’elle est ‘trop petite pour le monde » une fois encore.  Si donc l’Allemagne continue à refuser les conseils « amicaux » des États-Unis, la meilleure façon de la (re) mettre au tapis, c’est tout simplement de la ruiner, ce qui limiterait l’intérêt des Russes, en demandant aux Italiens de faire le sale boulot en sortant de l’euro, tout en collant les missiles en Pologne ou en Tchéquie de façon à casser le continuum territorial entre l’Allemagne et la Russie, au cas où….

Et où tout cela laisse t’il la diplomatie française, si tant est qu’une telle chose existât encore ?

Bonne question du lecteur qui y aurait pensé et à laquelle je n’ai pas de réponse. Jamais, et je dis bien, jamais, la diplomatie française n’a poursuivie avec tant de constance des chimères dont tout le monde-sauf elle- voit bien qu’elles sont complétement inadaptées à la situation actuelle de l’Europe et du monde. Reparler d’une communauté européenne de la défense (CED) qui a échoué ignominieusement en 1954, après un refus du parlement français, c’est vraiment du grand n’importe quoi…

Mais comment voulez-vous qu’un pays qui ne contrôle ni sa monnaie, ni son taux de change, ni son budget, ni ses frontières ni l’immigration qu’elle subit et qui est en état de cessation de paiement si la BCE cesse d’acheter des obligations françaises ait une diplomatie indépendante ? La diplomatie française est à peu près aussi crédible que celle du Venezuela ou du Zaïre.

Comme je ne cesse de l’écrire depuis trois ans, nous sommes en train de rentrer à toute allure dans des temps révolutionnaires et un proconsul nommé par la Commission Européenne est au pouvoir en France.

Dans cette optique les gilets jaunes sont peut-être le début de la révolte qui permettra à la France de retrouver son indépendance et donc à terme une diplomatie, une vraie.

Le chemin sera long et difficile, mais nous en avons vu d’autres.

« Allez la France, allez », comme on dit au Rugby, sport que monsieur Macron n’a jamais pratiqué.

La France est aujourd’hui sur les ronds-points et nulle part ailleurs, comme elle était à Londres en 1940.

 

 

 

 

Auteur: Charles Gave

Economiste et financier, Charles Gave s’est fait connaitre du grand public en publiant un essai pamphlétaire en 2001 “ Des Lions menés par des ânes “(Éditions Robert Laffont) où il dénonçait l’Euro et ses fonctionnements monétaires. Son dernier ouvrage “Sire, surtout ne faites rien” aux Editions Jean-Cyrille Godefroy (2016) rassemble les meilleurs chroniques de l'IDL écrites ces dernières années. Il est fondateur et président de Gavekal Research (www.gavekal.com).

Partager sur

51 Commentaires

  1. Monsieur Gave Bonjour, cette semaine votre president vas signer le traitée de Aachen,
    que en pensez vous? On vas un peu trop loin?
    Faudra faire couler la France avec l’Allemagne?
    Cordialement

    Répondre
  2. > …grosse panique chez les chauds partisans du complexe militaro
    > industriel aux USA qui vont tout faire pour l’en empêcher.

    Cela risque de griffer grave:

    https://twitter.com/adamjohnsonNYC/status/1083095245443731457

    https://sante-medecine.journaldesfemmes.fr/faq/15323-maladie-des-griffes-du-chat

    > … dans la course aux armements, … ne produisent plus les meilleures
    > armes au monde

    Quels tristes é/Etats de l’espèce “humaine”.

    Et selon des extraterrestres:

    https://arachnoid.com/lutusp/alien_print.html

    Répondre
  3. Au sujet des engagements militaires US en pays musulman, il faut préciser que leur coût est une victoire pour le camp islamiste. Les islamistes ont pour eux le nombre, la détermination, la durée et la cruauté. Leurs pertes seront compensées; leur jeu consiste à coûter le plus cher possible aux USA pour les épuiser et les démoraliser.
    D’autant plus qu’ils gagnent du terrain en Occident, dont les peuples sont divisés et en extinction rapide, et la gauche s’allie avec eux contre les valeurs traditionnelles (ce qui est insane, comme tout ce que fait la gauche). Les puissances musulmanes s’affronteront bientôt pour le contrôle des ex-pays d’Europe, ce qui sera un moteur de la partition de la France (dixit Hollande…)
    Au surplus les USA ont utilisé le privilège exorbitant pour financer leur effort militaire, mais ils le paient de leur désindustrialisation. En effet s’il est vrai qu’ils exportent des dollars gratuits (pour eux) contre des biens réels, le revers de cette médaille est qu’on voit mal comment leur industrie domestique pourrait y survivre. C’est un peu ce qui est arrivé à l’Espagne avec l’or des Incas…
    Il faut évidemment revenir à un commerce équilibré, avec une comptabilité tenue dans une unité monétaire fiable: L’or. Il me semble évident qu’il est absurde d’utiliser une monnaie fiduciaire nationale pour les échanges internationaux. Du reste je crois que Bretton Woods prévoyait que toutes les monnaies soit étalonnées sur l’or, ce qui consiste bien à dire que la monnaie internationale est l’or.
    Bref, le privilège exorbitant s’est retourné contre les USA, il est en bout de course, les droits de douane ne peuvent pas compenser cette absurdité monétaire, et il est très possible que plusieurs aux USA en soient conscients et fassent le nécessaire pour y mettre fin.
    Cela se traduira par une dépense militaire moindre et ils doivent s’y préparer.

    Répondre
    • “La gauche s’allie avec eux contre les valeurs traditionnelles (ce qui est insane, comme tout ce que fait la gauche”

      C’est une question que je me pose depuis longtemps :

      Comment la gauche est elle encore prise au sérieux quand depuis toujours elle a toujours trahie la France ou collaboré avec l’ennemi?

      – Daladier, Accords de Munich
      – gouvernement de Vichy principalement composé de socialistes
      – Parti Communiste littéralement trahissant la France en soutenant les Allemands alliés aux Sovietiques jusqu’en Juin 1941
      – Porteurs de valises du FLN
      – tous les intellectuels et intelligentsia comme le Monde et autre torchons soutenant les pires régimes totalitaires
      – Aujourd’hui facilitant l’immigration purement à des fins électorales pour se faire réelir etc.. etc

      Comment le reste de la population accepte ca depuis si longtemps?

  4. Les pays n’ont pas de politique, les hommes et les factions qui les dirigent en ont. Leur pays et son contexte leur en fournissent les moyens et les contraintes.
    Ainsi l’hostilité de la classe dirigeante US contre Poutine tient à ce que ce dernier ne les rejoint pas dans leurs lubies marxistes – il semble que chacun des deux protagonistes de la guerre froide a vaincu l’autre, de sorte que les fronts sont maintenant renversés.
    En Occident décadent l’État est omnipotent et les institutions violées par leurs gardiens, la liberté d’expression et la liberté économique sont en voie d’extinction et les fausses libertés nihilistes s’épanouissent en violation du droit naturel et du bon sens, tout semble indiquer le triomphe posthume de la subversion communiste.
    Alors que la Russie de Poutine suit le chemin inverse (elle est selon CG un havre de paix pour les entrepreneurs, il est vrain comparé à l’enfer français) et résiste au climatocatastrophisme, au gender et même au “mariage” homosexuel – autant d’opinions de bon sens qui vous classent à l’extrême droite…

    Répondre
  5. Je ne suis pas certain que les sous-marins puissent échapper aux nouvelles torpilles russes (extrêmement maniables, et redoutablement rapide).

    Répondre
  6. Et si on avait tout simplement une résurgence de deux blocs : le bloc ouest à droite (Trump, Bolsonaro, toute l’Europe qui tombe à droite) face au bloc communiste (Chine, Russie, Venezuela, etc) ?

    On va avoir Marine au pouvoir très vite à ce rythme, et à part transférer l’ambassade à Jérusalem je vois pas bien quel est son programme depuis l’éjection de philippot.

    Répondre
  7. Cher Monsieur Gavé,

    Toujours un plaisir de vous lire, et tous mes voeux pour la nouvelle année.

    Je pense que vous accordez trop de crédit à la parole de Poutine sur ses nouveaux armements, qui vaut ce que vaut la parole d’un officier du KGB, c’est-à-dire pas lourd.

    Les tueurs de porte-avions sont un vieux rêve des ennemis des USA, auquel ils ne sont jamais parvenus. Et le principal problème est une question de précision et de guidage, que la vitesse ne règle certainement pas. Toucher un immeuble à 2000 ou 3000 km n’est déjà pas facile, en particulier sans marquage laser sur place, alors un immeuble qui bouge à 40km/h…

    D’ailleurs pour cette même raison l’hypothèse d’un retrait pur et simple des PA que vous envisagez au profit de bases terrestres n’aurait guère de sens. Au contraire, ces nouvelles armes rendent les PA encore supérieurs aux bases fixes.

    Sur la signification stratégique du retrait de Syrie, je me permets de vous soumettre mon billet sur la question. http://www.historionomie.com/archives/2018/12/21/36959186.html

    Amitiés,

    Répondre
    • J’ai balayé de haut en bas pour retrouver le commentaire de M. Gavé!
      Pour comprendre que c’est de M. Gave qu’il s’agit!
      Tout cela parce que j’étais en fait d’accord avec vous, c-à-d il ne faut pas accorder trop de crédit à un ex. kagébiste; et comme je l’ai dit plus loin, l’URSS a fait trembler de peur tout l’Ouest pendant des décennies alors qu’en face il n’y avait qu’un ours empaillé et empiffré de vodka frelatée!

    • Oui, Gave, bien sûr. Commentaire rédigé sur mon téléphone…

  8. Bonne année à tous…

    Juste quelques remarques d’ordre plutôt technique de la part d’un ingénieur chimiste et non aéronautique au sujet de ces missiles super-véloces… 1) à Mach 10 on pulvérise le mur de la chaleur et il est très, très compliqué de maintenir une telle vitesse dans les couches denses de l’atmosphère. La MHD chère à J-P Petit exige des aimants sur-puissants exigeant eux-mêmes des avancées considérables en matière métallurgique et supra-conductivité. 2) je me méfie de l'(in)capacité russe à fabriquer du matériel fiable et à tenir des troupes motivées et sobres pour le gérer. 3) même si les récents claquages de porte au Pentagone pourraient prouver le contraire, je ne pense pas qu’ils soit pertinent d’engager une stratégie globale (désengagement militaire) suite à de nouvelles données tactiques (les missiles hyper-véloces à trajectoire non-balistique) contre lesquelles, je pense, existent déjà des contre-mesures.

    Répondre
  9. Quel plaisir de vous lire M. Gave. Vous êtes un oasis dans un pays déprimant ! Salutations !

    Répondre
  10. Bonjour M. Gave , et meilleurs voeux à tous.

    Hélas, je ne crois plus à l’indépendance de la France, c’est un vieux et sympathique fantasme dont l’agitation ressortit aux pratiques incantatoires de griots en perte de crédibilité: soit elle se fond dans l’amalgame européen, soit elle devient totalement un protectorat américain.
    Entre les diktats de l’U.E ou ceux des marchés, nous n’avons plus les moyens de notre indépendance.
    les diplomates européens viennent d’être protocolairement déclassés aux USA. Trump n’accorde que peu d’importance à l’europe (27 tribus s’empaillant et palabrant sous le baobab de Berlaimont). les US tiennent l’Allemagne par la DB et l’industrie automobile ( menace de tarifs douaniers)
    La France avec son endettement, la dégradation de son tissu industriel et son NIIP moins bon que celui de l’Italie n’est plus en position d’assumer une indépendance sans grande douleur pour le peuple.
    Cordialement.

    Répondre
    • très juste “sans grande douleur pour le peuple” de France relativement gâté par la nature dans le cadre du 17ième siècle…

    • D’ accord avec vous Steve. La France est désormais “déclassée” en Europe, et n’a plus les moyens matériels, et surtout financiers, de ses ambitions diplomatiques proclamées. A cet égard, la volonté de M. Macron de “refonder l’ Europe” conduit à s’interroger sur sa lucidité… ou sa sincérité, au choix !

  11. Tout d’abord, meilleurs voeux à l’équipe de l’IDL ! Je ne me lasse pas de vos articles de qualité, bien seuls dans un océan de médiocrité.

    Encore une fois, ce billet est très intéressant, mais peut être aurait il été opportun d’évoquer la perspective chinoise (et l’avènement de son arsenal militaire) du point de vue américain ? Peut être la prochaine fois, pour compléter l’analyse occidentale par l’orientale.

    Enfin, juste une remarque sur un commentaire que j’ai lu: avec un missile mach 20 basé vers Bering, il va falloir que celui qui presse le bouton de l’EMP soit drôlement rapide à réagir…

    On a juste l’impression que l’équilibre du monde ne se fera plus à l’aune de l’Atlantique, mais bien du Pacifique !

    Répondre
    • la grappe!

    • la grappe!

  12. @JLP , le retrait US du nord de la Syrie concerne deux mille soldats ( professionnels ) des forces spéciales , qui seront dispatchés dans le golfe persique donc pas très loin .
    Je nuance mon propos quant au déclenchement du conflit en Syrie ,car les affreux Jojo sont des deux cotés : Le Qatar voulait faire transiter son gaz par la Syrie , cela incommodait aussi bien Poutine que le roi Salman Ben Abdelaziz d’ Arabie Saudite . Les Saudiens ont donc financés ISIS pour créer un conflit en Syrie qui empeche leur voisin Qatari d’ exporter et de s’ affranchir de leur handicap geographique : un pays riche mais excentré . Le 2eme motif est le flirt trop poussé entre Assad régnant sur un pays en majorité sunnite ) et les Perses ( chiites ) . Le prix du péage demandé par la Syrie pour le gazoduc Qatar-Syrie — Europe n’ était qu’un pretexte . Car Poutine lui avait bien vu le danger – la concurrence gaziére commerciale et la menace stratègique ( son objectif lointain reste de finlandiser l’ Allemagne ) que représentait le raccourci géographique de la fourniture Qatari vers l’ europe .
    Quant aux armes russes hypersoniques , rien n’ empeche les USA de les développer dans les mois a venir, ils ont le niveau technologique , et Trump aime les dèfis , donc l’ avantage actuel russe ne tiendra pas longtemps .
    Donc de là à clamer la déroute stratégique des USA , il y a un fossé .
    On voit que dès sa campagne electorale Trump a tendu la main a Poutine , pour se différencier d’Hillary Clinton ( va t’en guerre pro-Ukraine ) et parce que Trump espère sortir la Russie de l’ orbite chinoise .
    Ce ” grand jeu ” n’ est pas facile , car Trump arrive dans la partie alors que la Chine a déjà lancé son initiative One Belt road ( la route de la Soie ) qui relie par la mer la Chine a l’Inde au Golfe Persique et au canal de Suez et par la terre au travers du Kazakhstan jusqu’ à Dortmund.
    Donc Trump vient de commencer à fournir a l’ Allemagne du gaz de Shale Oil américain .
    Il serait donc hasardeux de conclure dès maintenant que les USA sont devenus isolationnistes .
    Ils sont aussi impérialistes qu’ auparavant et ils font moins de cadeaux ( Trump demande a l’ europe de payer sa quote-part de défense au sein de l’OTAN ) et Macron , jeune écervelé lui rétorque que les USA sont une menace pour l’ Europe et qu’il va faire renaitre une armée européenne : disons que Macron va vendre a l’ Allemagne ce qu’il reste d’ Armée française , dont les officiers iront se mettre au service de Mme Merkel pour commander des troupes bulgares-roumaines-hongroises .
    Pour Macron il vaut mieux vendre son armée a l’ Allemagne et encaisser trois sous plutot que de payer sa propre défense au sein de l’ OTAN .
    Rèjouissant n’ est ce pas ?

    Répondre
  13. Je pense que Trump se dit : « PERSONNE aujourd’hui n’a intérêt à couper les voies maritimes et, même si les Russes ou les Chinois, forts de leur pétrole ou de leur marché intérieur, s’amusaient à cela, nous aussi, US, avons bien assez de pétrole et tout le marché nord et sud américains. Mais les Chinois sont loin encore de « l’empire du milieu » et les Russes ont un PIB dérisoire (il était tant pour eux que ça se finisse en Syrie, les missiles coûtent chers). Bref, Trump se dit que le capitalisme a gagné, que personne n’a INTÉRÊT à revenir sur la mondialisation des échanges (surtout pas les Chinois, encore pour longtemps), et donc que la sécurisation des voies maritimes est désormais secondaire voire superflue. Trump ne réfléchit pas en homme du XXe siècle. Ce qui inquiète Trump ce sont les missiles EMP (d’où la Space Force), et les nouveaux rejetons communistes et Islamiques. Mais pour ça, la guerre économique est très efficace.

    Répondre
  14. Papier brillant. Bravo!

    Répondre
  15. Article et commentaires riches en perspective. Merci à l’Institut des Libertés de nous fournir ce type d’analyse.
    Trop de choses à dire et trop peu de temps.
    Ma contribution sera donc simplement une citation du regretté Maurice G. Dantec : «Les Etats-Unins ont compris depuis longtemps que l’Europe ne serait jamais un continent fédéré, cela fait longtemps qu’ils ont compris qu’elle ne ferait jamais un allié vraiment fiable, cela fait longtemps aussi qu’ils savent qu’ils n’ont pas vraiment d’autre choix que de la défendre, y compris contre elle-même».

    Répondre
  16. Trump n’est pas contraint par un éventuel décalage technologique.
    N’oublions pas que les américains consacrent un budget colossal à l’armement depuis des décennies. Ils ne sont peut être pas plus intelligents que les russes mais ils ont encore des coups d’avances. Les USA maîtrisent l’hypervelocité depuis quelques décennies.
    Je pense plutôt qu’avant de négocier, il secoue, il déstabilise son adversaire ou les forces en présence pour connaître les forces et faiblesses pour tirer profits des meilleurs leviers.
    N’oublions pas que c’est un business man qui a réussit à créer quelque chose d’immense.

    Répondre
  17. “protéger les voies de communication, c’est protéger les concurrents des Etats-Unis”

    Dans la vision mercantiliste de Donald Trump, c’est peut-etre vrai mais pour un partisan du libre-echange, proteger les voies de communication, c’est proteger les voies d’approvisionnement…

    Répondre
  18. Avec cette plaisanterie aigre-douce d’un lecteur de Zero Hedge : “J’espère que les USA envahiront les USA et gagneront les coeurs et les esprits de la population locale en construisant des routes, des ponts, des écoles et des hôpitaux.”

    Quelle gachis inimaginable. Et les Russes (et bientôt les Chinois) ont un matériel supérieur pour 1/10e du prix.

    Le seul moyen pour les US de conserver longtemps du pétrole pas cher, c’est de faire couler la demande de l’Europe ou de l’Asie (guerre à Taiwan ou Corée).

    Répondre
  19. Tout n’est pas noir à 100%, Dans L’Espace Schengen, le franchissement des frontières intérieures s’effectue librement, sans passeport, sans contrôle. Je suis passé cet été par le poste frontière de PORT BOU & on m’a demandé une pièce d’identité pour rentrer d’ESPAGNE en FRANCE ce qui n’était pas le cas les années précédentes.

    Dimanche dernier des “yellow vest” ont manifesté à LONDRES. Les policiers n’ont pas de FLASH BALL pour viser la tête des manifestants & les envoyer à l’hôpital, Ils n’ont pas des quantités hallucinantes de grenades lacrymogène pour gazer en masse les manifestants, femmes & enfants. On arrête pas les manifestants dans des rafles pour les envoyer en prison après un jugement sommaire. Les policiers n’ont pas de bâtons. Il n’y a ni 4 000 blessés ni plusieurs dizaines de morts. Mais nous FRANCAIS sommes BIEN LES PLUS PLUS FORTS, nous avons les droits de l’homme. https://www.youtube.com/watch?v=620ApomC-As

    Répondre
  20. Bonjour Mr Gave et bonne année à vous,

    J’avais lu des articles sur les fameuses missiles hypersoniques sans saisir la portée disruptives que cela a provoqué sur l’équilibre du monde.

    Cet état des lieux est tout ce que j’adore dans la géopolitique.

    J’ajouterais que la Pologne a accepté il y a quelques mois de payer 2 milliards de dollars au an aux USA pour qu’ils maintiennent leurs bases militaires… et que les polonais tiennent à leur énergie à base de charbon, un moyen de conserver une certaine indépendance énergétique.

    Et finalement, tous les actes sont d’une logique fascinante et implacable.

    Si Mr Trump voulait ruiner l’euro, on aurait pu s’attendre un tweet sur la sous-valorisation de l’euro, chose qu’il n’a plus fait depuis quelques mois… mais je le crois trop gentil pour mettre par terre toute la zone Euro de manière aussi brutale

    Répondre
    • Les 2 milliards payés par la Pologne aux USA sont en fait les subventions européennes que nous payons nous mêmes par nos impôts (un peu plus, un peu moins…). Pologne dont la première utilisation des dites subventions européennes a été d’acheter des F16 américains.

    • Au temps où j’étais encore en service actif (Marine Nationale) on parlait déjà des armes très haut de gamme des Soviets dont des missiles (déjà) hypervéloces et aussi de torpilles de ce type; mais j’aimerais savoir qui en a déjà vu à l’oeuvre! Et la Syrie n’a pas donné d’exemples de la haute technologie russe lors des bombardements des Russes. Par contre, certains de leurs sous-marins ont coulé très probablement parce que certaines de ces armes ont explosé spontanément du fait de leur instabilité! Un jour j’ai vu un navire russe dont l’équipage ne se souciait absolument pas du navire français qui se rapprochait à les toucher car il était occupé à arroser avec des lances à incendie leurs tubes lance-missiles qui devait chauffer un peu!
      La Russie de Poutine n’est peut-être pas l’URSS, qui a fini (brillamment) comme on sait, mais agiter le spectre de ce pays et même de la Chine me semble un peu exagéré; la Chine certes vient de mettre le pied sur la lune mais il me semble que les Américains y étaient déjà allés en 1969, et en sont même revenus, à moins que cela ne soit que de la fake news!
      Il ya quelques dizaines d’années on donnait aussi l’industrie électronique américaine terrassée par celle du Japon et là aussi on voit ce qu’il en est advenu!
      Faudrait demander à Macron ce qu’il en pense et que ferait “son” Europe pour contrer ces trois géants dans le domaine de la haute technologie et notamment les Google, Apple et j’en passe! Et notre Galileo européen, quand va-t-il supplanter le GPS (américain)?

  21. Pour que la France actuelle soit encore où elle en est avec une classe dirigeante aussi nulle, corrompue et aveugle depuis aussi longtemps, il faut vraiment que les français soient un grand peuple. Je fais le vœu que 2019 soit l’année où les français sortent de leur «dormition». Vive la France!

    Répondre
    • Je suis tout à fait de votre avis. Voilà pourquoi j’adore la France !

  22. Pour le salut de tous et l’équilibre du monde, puisse advenir l’Eurasie c’est à dire l’axe
    PARIS-BERLIN-MOSCOU!

    Répondre
    • Bof. La nature a horreur du vide. Quite à être sous dépendance étrangère dans le domaine de la défense autant que ce soit celle des Etats-Unis. Nous avons davantages de valeurs en commun avec les américains (démocratie, libértés) qu’avec les Russes.

  23. Rigolo votre citation de De Gaulle qui était un anti américain notoire
    La France des ronds-points ne sera pas aidée par les américains…redescendez sur terre
    Très cordialement

    Répondre
  24. Ne manque-t-il pas l’approvisionnement en pétrole et autres minerais dans votre équation ?

    Et puisque vous mentionnez la montée aux extrêmes, repérée par René Girard chez Clausewitz, n’y a-t-il pas lieu de mentionner le remède, le seul remède connu, pour échapper à cet entrainement mortel ? A savoir la retenue, le pas de côté, le respect des principes que nous avons faits nôtres, l’amour du prochain…

    Est-ce naïf ? bien sûr !
    Nous ne vivons pas au pays des bisounours ! je sais.

    Mais comment ne pas être frappé, ne serait-ce qu’à l’échelle de la France, par la violence qui se déchaîne sur les réseaux sociaux, les blogs, les journaux et dans la rue ? Toute le monde accuse, insulte, méprise, menace… tout le monde ! Si nous ne sortons pas de cette engrenage diabolique, tout peut arriver. Alors à l’échelle du monde…

    Retrouvons la sérénité, la sagesse, la fraternité.
    Que la France donne l’exemple.
    Mais il faudrait pour cela d’abord qu’elle soit indépendante. Tout part de là.

    Répondre
    • Quand les médias font de la dissimulation de preuves et du maquillage de faits pendant 30-40 ans pour que les gouvernants puisse mettre la classe moyenne par terre, victime d’une guerre hybride, par le bas, l’immigration, et par le haut, la taxation? Quand tout cela se finit par un être qui les insulte, particulièrement de l’étranger, ou des Antilles, ou éventuellement du haut du perron de l’Elysée entouré par des hommes-gigots?
      Votre solution, c’est courber l’échine, se taire, plier, comme se sont écrasés les journalistes quand Charlie Hebdo était sous la menace?
      Le dénouement serait à l’avenant.
      C’est assez simple à comprendre.

    • Bon, voilà le retour des bisounours. Vous devez être du genre à aller déposer des gerbes de fleurs devant un perron d’ambassade lorsque 87 personnes se font écraser par un camion bourré d’islamistes fous, en pleurant: “vous n’aurez pas notre haine”. ” Si vis pacem, para bellum.”

    • @ Hagen

      ” Si vis pacem, para bellum.” c’est bien joli de citer cette maxime latine mais ça ne suffit pas.
      Comment distinguer ceux qui préparent la guerre parce qu’ils veulent la paix de ceux qui préparent la guerre parce qu’ils veulent la guerre ?
      Et puis la meilleure façon d’avoir la paix n’est-elle pas de préparer la paix ?

    • @monod broca
      La paix n’existe pas, c’est une utopie à laquelle vous adhérez, grand bien vous fasse. Vous ne m’aimerez pas mais je vais encore faire dans la citation: “L’état de paix parmi les hommes vivant les uns à côté des autres n’est pas un état de nature. Celui-ci est bien plutôt un état de guerre”. Kant
      Essayer de nier cet atavisme tient de l’angélisme.

    • @ Hagen

      Qu’est-ce que la civilisation, sinon la paix ou au moins la recherche de la paix ?

  25. « Un homme brillant (?), qui ne sait pas que l’Histoire est tragique » Cette phrase dit énormément de choses sur notre effacement irrémédiable. Quand un pays n’a plus les ressources énergétiques suffisantes pour l’ampleur de sa gestuelle politique – sans parler de l’étouffement de la partie laborieuse via les prix du pétrole -, il devrait apprendre à compter ce dont il se moque éperdument depuis 40 ans avec ses petits hauts-fonctionnaires “brillants” . Nous voici comme vous l’écrivez de plus en plus près du mur! Il arrive. Les six ou sept nations fondatrices de l’Europe devrait se réveiller. Encore un cran plus bas peut-être ? Si Trump touche à la mécanique allemande, il faudra bien que l’Allemagne comprenne qu’elle va rejoindre l’Italie et la France.
    Avec tous mes meilleurs vœux Monsieur Gaves ainsi qu à vos collaborateurs.

    Répondre
  26. Je me sens si impuissant face à ce genre d’analyse…

    Comment être serein dans ce genre de contexte quand on sait que défendre les intérêts de la France est la dernière des préoccupations de nos dirigeants actuels? (en fait, ils ne parlent jamais de la France, dont ils se fichent éperdument, mais toujours de la “république”, comme l’a très bien expliqué Zemmour).

    Peut-être que les européennes permettront de remettre un peu les pendules à l’heure, mais encore faudrait-il qu’il ne soit pas trop tard… Nous en avons certainement vu d’autres, mais l’avenir ne semble pas très radieux. Même si les français “récupéraient les clés” demain, remonter la pente prendra beaucoup de temps…

    Répondre
    • Pour paraphraser Clémenceau, il suffit d’ajouter “républicain” à un mot pour lui faire perdre tout son sens.

      Pour récupérer les clefs, les français doivent lever le voile sur le rideau de fumée des concepts bidons que l’on nous impose et qui n’ont pour fonction que d’accroître la soumission à un pouvoir qui fait mine d’oublier qu’il n’est rien sans nous.

      La République : une erreur intellectuelle. (les romains d’avant la décadence ne parlaient que de libertas).
      La souveraineté nationale : une erreur intellectuelle probable.
      L’intérêt général : une erreur intellectuelle tragique.
      Le service public : une erreur intellectuelle pathétique.

      Sans compter la pétition de principe abondamment critiquée par l’auteur de cet article et qui veut que les gens les plus intelligents, qui ont fait les meilleures études, soient les mieux à même de prendre les bonnes décisions.

  27. Heureux de vous lire aussi martial , ceci dit le Kinjal ( Mach 10 ) et l’ avangard ( Mach 20 ) peuvent etre mis hors d’ etat de nuire par une frappe EMP ( electro-magnetic pulse ) préventive qui va griller les infrastructures electriques – electroniques – fibres optiques de commandment .
    Donc avant d’ en arriver là il va falloir une montée aux extrémes politiques bien définie :
    1) L’ Allemagne :
    Que l’ Allemagne veuille se défaire de la tutelle des USA au plan politique , c’ est clair EN THEORIE , mais EN PRATIQUE la bourgeoisie allemande sait aussi qu’en se rapprochant de Moscou elle joue avec son propre destin . 60 ans d’ occupation soviétique en RDA ont laissè des traces . Donc moderato , piano , pianissimo . L’ Allemagne est surtout un pays mercantiliste, ( la ligue hanséatique ), les affaires sont les affaires, gelt ist gelt , donc elle voit en Moscou un pays auquel il faut vendre . Et la Russie avec ses 8,000 $/ revenu moyen par an par habitant a encore beaucoup de chemin a faire avant de s’imposer a Berlin .
    2) L’Italie serait le joker de Trump pour sortir de l’ euro et isoler l’ Allemagne ?
    Je vis en Italie, je me permets de vous dire que tres peu d’ italiens veulent réellement le retour a la Lire . Sauf Paolo Savona , ministre aux affaires européennes, ancien dirigeant d’ IMPREGILO ( le Bouygues italien ) et un economiste Giulio Sapelli , brillant iconoclaste . Paolo Savona est en porte-a-faux dans le gouvernement actuel , lequel s’ est doucement ” écrasé ” avec un budget en defcit a 2 % apres avoir clamé qu’il irait a 3% .
    Matteo Salvini , qui est l’homme fort du gouvernement ne veut pas provoquer la crise monétaire contre l’ Allemagne , il vise a etre le prochain et unique Président du Conseil quant son parti ( La Lega ) aura siphonné toutes les voix a droite et au centre .
    L’ Alliance actuelle avec le Mouvement 5 etoiles est purement tactique , son leader Di Maio est un blanc-bec , qui est soutenu par les pauvres, les petits fonctionnaires , les chomeurs, les regions a l’ abandon du Sud . Mais heureusement c’ est le Nord de l’Italie qui décide car c’ est le Nord qui travaille et qui produit . Et cela Matteo Salvini le sait très bien , il est élu par le Nord productif .

    L’euro utile comme monnaie d’ echange entre l’ Allemagne et les USA ? La prèsence de missiles USA sur le sol allemand serait obsoléte ?
    Quand bien meme ce serait traduit par une décision de retrait ( suicidaire pour les Allemands et qui sera bloquée par le groupe de Visegrad ) il restera aux USA la flotte navale et la flotte sous-marine pour patrouiller la Mediterannée . Et l’ euro sera encore la monnaie unique pour les 28 pays de l’UE .
    NB : La présence américaine a Naples est indispensable a l’ économie locale , meme les pseudo-gauchiste des 5 étoiles le savent .

    3) Le coeur du problème en europe est le traité d’union monétaire qui fonctionne sur le modéle du nazi Schlotterer durant l’ occupation allemande . Les excédents commerciaux allemands devraient etre sterilisés au sein d’un budget europèen de réequilibrage entre le Nord et le Sud de l’UE . Or ces excédents sont dus au poids industriels et démographiques du bloc austro-hollando-allemand , et aussi a l’ absence d’une dette européenne commune ( fusion des OAT-Schatz-Btp etc…) .
    L’Union Monétaire n’ est toujours pas complétée par une union budgétaire et fiscale .
    Or l’allemagne jusqu’a présent refuse toute modification vers ce plus d’intégration . Une fois Mme Merkel partie ( dans 6 mois ? ) son successeur devrait etre soumis a une pression franco-italienne pour réformer le traité d’Union Monétaire .
    Macron aurait bien tort de jouer a ridiculiser l’Italie , lui qui est actuellement aux abois , ou meme en train de préparer sa fuite vers Tanger , si l’insurrection jaune se propage .
    4) Le moyen-orient
    Les USA s’en vont pas a pas , mais aucun pays arabe ne veut revenir au temps de la présence soviétique massive . Les traitès de paix arabo-israeliens fonctionnent , l’ Egypte qui est le centre du monde arabe , ne veut surtout pas d’un retour russe massif chez elle . Le danger pour les arabes sont les perses et nul autre . Pour repousser les perses , il faut etre du coté des USA , il faut etre allié explicite ou tacite avec Israel . L’ Egypte et l’ Arabie Saoudite font tout ce qu’il faut pour contrer l’Iran . Et face a ce bloc arabo-sunite-israel il y a l’ Iran et la Syrie .
    Notez que si la Syrie a plongé dans la guerre civile c’ est parce qu’elle a refusé le tarif d’ aumone que lui proposait le Qatar pour y faire transiter son gazoduc .
    La Russie avait tout interet a attiser la ” fierté ” syrienne , et ainsi la Russie a pris pied en Mediterrannée . En bloquant le passage du gaz Qatari en Syrie et vers l’ Europe , la Russie reste ainsi le fournisseur dominant du gaz a l’ Europe. Tant pis pour le Qatar qui s’ est privé d’un accès facile pour son gaz vers ‘ Europe , tant pis pour la Syrie qui a basculé pieds et poings liés dans le bloc Iran-Iraq-Russie, tant pis pour l’ Allemagne qui est peu a peu ” finlandisée ” par rapport a la Russie .
    Si Trump était un stratège , ( il s’ en faut de beaucoup mais lui n’ est pas pire que Bush Jr- ou qu ‘ Obama; deux fouteurs de pagaille ) il lui suffisait de maintenir 5,000 soldats ( professionnels ) non pas au nord de la Syrie , ( ou les USA n’ ont ps d’autres choix que de laisser la Turquie se comporter en gorille face aux kurdes – ISIS n’ étant plus qu’un pretexte obsoléte ) mais au Sud de la Syrie à la Frontiére Syro-Jordanienne et Syro-Irakienne . De ce triangle strategique , les USA peuvent surveiller- controler la bordure Jordanie – Arabie Séoudite- Iraquienne .
    De plus les USA maintiennent leurs bases dans le Golfe Persique , comme auparavant .
    Donc le rerait de 2,000 soldats US du nord de la Syrie n’ est pas le signal d’une reddition ni d’une déroute stratégique des USA
    De plus Trump veut rester le fournisseur no.1 en armes de la région, son soutien a l’ Arabie Saoudite est indefectible et il maintient la pression economique contre l’Iran par des sanctions économiques bien plus effficaces qu’une guerre a la Bush Junior ( en Iraq ) ou qu’une reddition stratégique absurde comme le fit Obama .
    Quant au gaz du Qatar il finira – un jour – par transiter dans un gazoduc passant par l’ Arabie Séoudite et l’ Egypte vers l’ Europe .

    Courtoisement , je disconviens avec votre analyse militaire et stratégique .

    5) La France ? Permettez-moi de rire un peu .
    Macron bientot en fuite vers Tanger ? Ce serait follement drole , la noblesse de connivence émigrerait avec lui au Maroc , nouvelle Coblence germano-pratine . Brigitte effondrée , prend le voile chez les Carmes ( élites of course ) …
    Qui serait le Duc d’ Enghien ? Alexandre le Bellatre ?
    Apres ce nouveau ” Varennes ” le Prèsident du Sènat dissout l’ assemblée et convoque des elections pour le 13 mai 2019 ( date toujours fatidique ). Les gilets jaunes avec Bernard Tapie en tete font 25% des voix , le FN fait 25% , la FI de Mélanchon patine a 15 % ( tiens tiens ) , les LR ne font rien de pus ou de moins sinon 15% , le PS a 3% convoque son groupe parlementaire dans un abribus .
    Donc gouvernement – ménage à trois et crise monétaire furibonde . Poutine descend les Champs-Elysées en troika . Je shorte l’ euro meme contre le KPW ( Won de la Corée du Nord ) ……) ….)

    Répondre
    • 2,000 soldats Américains cela fait 2 soldats Américains (les zéros après la virgule ne comptent pas) : on est passé des 20000 de C Gaves à 2, Oups!
      Sinon, les deux analyses (celle de C Gaves et la votre) sont très éclairantes.
      Un petit avis sur B Tapie : cet homme de gauche droite gauche a coulé absolument toutes les entreprises qu’il a touchées et n’a du son salut qu’à ses magouilles politiques.

    • Bonjour,

      Voilà une analyse longue et réfléchie.
      Je rajouterai que les missiles supersoniques russes vont très vites, certes, mais leur précision n’est pas encore au point… Ca viendra bien sûr. Les Français travaillent aussi dessus pour 2030 2040.
      Les anglais et les français continueront à coopérer dans le domaine militaire dans les années à venir, ils n’ont pas le choix. La France et la GB sont devenus des puissances moyennes qui aiment faire briller les cuivres pour le peuple se rêvant fort et puissant.
      L’Europe de la défense n’existera pas, c’est un vœux pieux de Macron. Il ne peut y avoir que des coopérations stratégiques ponctuelles et dans certains secteurs. Les allemands poussent leurs pions dans ce sens avec les Pays Bas par exemple dans le domaine de la Marine. Les polonais n’ont pas oubliés l’attitude de leurs alliés lors de leur invasion par le IIIème reich… restés derrière la ligne Maginot tout en se disant en guerre. Ils ont achetés le F35 il me semble…
      Les allemands veulent rendre leurs armées plus puissantes et nombreuses (+200 000 hommes). Ils ont racheté le char LECLERC… Pas grave, on a les Tractions des FFI au musée. On les ressortira. Bon, en échange, on aurait la direction du domaine aéronautique européen militaire naissant… dans 20 ans… peut être… En attendant, la France leur a acheté des fusils d’assaut pour équiper nos formes armées, et policière… Oui, notre industrie se porte bien et l’Etat est là pour ça.
      Macron en se concentrant trop sur des chimères risque de faire de la France un trognon de pomme… Pourtant, ce qui fonctionne le mieux en France est bien l’armée, même si Macron a déjà démis le Général De VILLIERS pour la mettre au pas et que certains généraux sont des carriéristes.

  28. Bonne année à l’IDL.

    Répondre
  29. les Etats-Unis peuvent se passer du reste du monde.

    concernant le missile russe, encore faut-il qu’il sache où il doit frapper et sur une cible mobile, l’exercice n’est pas si évident.

    Répondre

Répondre à PA Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *