Lien entre créations et profits

ForumCatégorie: ÉconomieLien entre créations et profits
OSIFE demandée il y a 4 années

FavoriteLoadingAjouter aux favorisBonjour,

Je suis un lecteur assidu de l’institut des libertés et plus particulièrement des articles de M. Gave.
J’ai la même vision Darwinienne de l’économie même si ma culture économique et générale est bien moins grande.

Si ces articles me paraissent toujours plein de bon sens j’ai trop longtemps cru ceux que M Gave appelle les Oints du seigneur pour croire quiconque sans vérifier par moi-même avec les informations qui sont les miennes.

Fréquemment M. Gave indique que c’est le principe de destruction créatrice qui génère la croissance. Je n’ai aucuns soucis avec cela. Mais je me pose la question de comment utiliser cela pour réaliser des investissements.
Apprendre de nouvelles théories est intéressant, mais chercher à les utiliser pour avoir un avantage sur les autres compétiteurs et aussi extrêmement motivant.

Mon but a alors été de trouver un bon prédicateur de la création pour savoir sur quelles zones, géographiques ou autres, investir.
Je suis parti sur les dépenses de R&D en pourcentage du PIB et j’ai mesuré leur corrélation avec la croissance du PIB.
Je sais que M. Gave ne trouve pas le PIB total soit un bon indicateur, mais je ne trouve pas celui du PIB industriel (j’utilise les chiffres du site internet de la banque mondiale).
La corrélation est de 0.08. Pour moi c’est faible.
Je ne suis pas statisticien et j’ai arrêté les maths au Bac, alors c’est possible que ce soit important mais merci de ne pas me faire la guerre trop durement sur ce genre de point.

En même temps les chiffres peuvent être faussés par la croissance énorme des ex pays du tiers monde qui s’est faite dans un premiers temps sans innovations de leur part.

Je m’étais alors dit que le lien entre de la recherche par des sociétés, privées, ou plus largement par des pays, et l’impact économique qu’elles généraient serait très difficile à mesurer.
Et j’avais dû passer à autre chose.

Mais aujourd’hui je suis tombé sur cet article : http://www.contrepoints.org/2015/11/10/228500-quest-ce-quune-entreprise-innovante
Qui cite cette étude :
http://www.bls.gov/osmr/abstract/ec/ec070070.htm

Et là les choses se compliquent encore plus.
Car il apparait que ce ne sont pas les investisseurs des recherches initiales qui profitent le plus des inventions qu’ils génèrent.

Alors :

Quel serait selon vous un bon indicateur prédisant une bonne probabilité de création ?

Voyez-vous un indicateur pertinent de création comparable entre les pays ou les sociétés ?
Peut-être le nombre de dépôt de brevet ?

Et même si un indicateur pertinent existe bien, ne pensez-vous pas que dans un avenir court, la mondialisation aidant, les profits des inventeurs par rapport aux copieurs et améliorateurs va encore diminuer et n’en fera donc pas forcément un indicateur pertinent de profit futur pour des choix d’investissement ?

Charles Gave personnel répondue il y a 4 années

Cher lecteur,<br><br>Bonne question!<br>J'y reflechis depuis des années et j'y ai meme consacré un livre"C'est une revolte ? Non Sire c'est une Revolution", chez Bourrin Editeur.<br>Quelques idées: D'abord, il faut être dans une société qui admet l'echec. <br>Ce qui est étonnant avec Steve Jobs, ce n'est pas le nombre de fois ou il a reussi, mais le nombre de fois ou il échoué. Et pourtant il est revenu à chaque fois. Dans cette optique, les USA ont un avantage comparatif considérable. Ensuite, il faut un systeme educatif et universitaire concurrentiel et independant du pouvoir central, c'est a dire non syndicalise et non centralise. Et cela vaut pour l'ecole primaire, l'ecole secondaire et les Universités. <br>Ainsi en France, 90 % des promotions aux grandes écoles viendraient de deux douzaines de jardins d'enfants, ce qui ne parait pas être une bonne solution.<br> Puis il faut des systèmes financiers ou les banques ne jouent qu'un role mineur dans le financement des activités à risque. Ce qui veut dire que les pertes peuvent être déduites fisscalement du revenu courant pour les individus. Enfin, il faut une protection légale de la propriété intellectuelle très forte .<br>Quant à la croissance, elle sera le fait de ce que j'ai appelé dans ce livre les societés plate forme qui sont les seules à pouvoir combiner ces avantages de facon profitables.<br>Chaque societe doit faire trois choses -Concevoir un produit<br>-Le fabriquer<br>-l'offrir a ses clientsLes societes plate forme (pf) conceptualisent leurs produits dans les centres de recherche, trouvent des victimes pour en assurer la production en Chine ou a Taiwan a qui ils laissent des marges de 3% et se chargent de la commercialisation dans le monde entierces societes ont des budgets R&D importants. un appareil industriel reduit et une forte presence marketing. Apple en est l'archétype. Dans ces societes les depenses de R;D tendent à etre superieures aux depenses d'amortissement, et le nombre de personnes employees a diminuer tout en connaissant une foret hausse de leurs dépenses de personnel, ce qui veut dire que la qualite (education) du personnel ne cesse de monter. les pays les mieux situes sont les villes Etats (Singapour, HK), les pays de moins de 10 millions d'habitants ou la presence de l'Etat n'a jamais pu devenir ecrasante (Nord de l'Europe, Suisse) et bien sur les USA qui restent une Federation.<br><br> J'espere que ces quelques lignes orienteront vos recherches dans un sens fructueuxAvec toute mon amitie, et bonne chance. Tenez moi au courant.CG.